Il y a quelques mois, nous avons découvert un étrange petit objet rond et lumineux. Son nom : Dodow. Son objectif : vous aider à trouver le sommeil. Est-il efficace ? C’est que nous avons cherché à découvrir en l’installant sur notre table de nuit. Petit bilan de nos nuits en compagnie du Dodow.

Vous êtes désormais habitués à maudire tous ces bienheureux qui vous expliquent, le sourire aux lèvres, sombrer dans le sommeil du juste la tête à peine posée sur leur oreiller. Vous, Morphée est votre Némésis. Elle vous refuse systématiquement ses bras, vous laissant vous tourner et vous retourner sans fin dans votre lit. Qu’il s’agisse du dernier mail de Josiane de la compta, de la toilette du bas qui s’est mise à fuiter ou de la barquette de fraises qu’il ne faut pas oublier d’ajouter à la liste de courses, votre esprit se met à cogiter dès que vous vous glissez sous les draps et vous mettez toujours une éternité à trouver le sommeil. Le Dodow est peut-être la solution aux troubles qui vous empêchent de profiter d’une nuit réparatrice.

Comment le Dodow compte-t-il vous envoyer au Pays des Rêves ?

Installé sur votre table de nuit, le Dodow va projeter une lumière bleue sur le plafond de votre chambre en vous invitant à synchroniser votre respiration en rythme avec la lumière. Il faudra inspirer quand le faisceau s’étendra et expirer quand il rétrécira. En réalisant ce simple exercice, vous allez vous concentrer sur les variations lumineuses et accorder sans vous en rendre compte beaucoup moins d’attention aux flux de pensées qui polluent votre esprit et stimulent votre centre d’éveil. Progressivement, le Dodow vous fera passer de 11 à 6 respirations par minute, ce qui entrainera une sensation de fatigue. Poursuivre ensuite à ce rythme régulier (toujours grâce aux fluctuations lumineuses) conduira à un ralentissement de votre métabolisme et vous amènera aux portes du sommeil. Si vous y êtes réceptifs, vos paupières deviendront plus lourdes et les derniers bastions de résistance au sommeil tomberont. Inutile de vous inquiéter du Dodow, celui-ci, sachant que vous profitez désormais de votre nuit, s’éteindra tout seul (au bout de 8 ou 20 minutes selon votre choix).

Est-ce efficace ?

Très sincèrement, oui. Sans être des insomniaques chroniques, quelques de vos serviteurs mettaient parfois plusieurs dizaines de minutes à s’endormir et, pour être parfaitement honnêtes, nous devons avouer avoir eu quelques doutes avant la première nuit d’utilisation. Le concept de garder les yeux ouverts et de regarder une lumière pour nous aider à nous endormir nous paraissait en effet assez paradoxal et avait fait naître un peu de scepticisme. Et pourtant, il n’en fut rien. La transition entre l’exercice respiratoire et la première phase du sommeil s’est révélée parfaitement douce. Pour nous, l’utilisation du Dodow a très clairement facilité et accéléré l’endormissement.

Même s’ils sont parfaitement convaincus de l’efficacité de leur produit, les concepteurs du Dodow sont aussi conscients qu’il ne s’agit pas d’un remède miracle qui pourra débarrasser le monde de l’insomnie. Aussi, ils proposent à leurs acheteurs une période test de 20 jours. Si, endéans ce délai, le client n’est pas satisfait du résultat obtenu, il est libre de renvoyer son Dodow à la firme et se verra entièrement remboursé des 49 € que coûte le produit. Un argument de poids susceptible de vaincre quelques résistances.

Acheter un Dodow : 49 €

 

Dodow, le pourfendeur d’insomnies
Potentiellement capable de forcer Morphée à vous accueillir dans ses bras récalcitrants, le Dodow mérite que vous lui laissiez une petite place sur votre table de nuit. L’occasion de (peut-être) capturer ce sommeil qui vous fuit depuis si longtemps.
Les +
  • Le prix
  • La simplicité d'utilisation
  • La période d'essai
Les -
  • Ne conviendra malheureusement pas à tout le monde
8.5Note Finale
Note des lecteurs: (0 Votes)
0.0

A propos de l'auteur

Rédacteur