A quelques miles marins de Bali, la magnifique, l’île de Lombok, bien plus secrète, recèle une multitude de paysages d’une beauté à couper le souffle. Sa situation géographique à l’est de la ligne de Wallace la place à la limite des zones biogéographiques indo-malaise et australienne et faune et flore qui l’occupent trouvant leurs origines dans les deux continents sont d’une diversité unique.

Le littoral, très facilement accessible, que l’on accoste à Lombok en provenance de Bali ou que l’on y atterrisse à l’aéroport de Mataram abonde de plages absolument magnifiques avec des fonds marins d’une richesse extraordinaire qui font le bonheur des amateurs de plongée. On peut retenir parmi celle-ci les plages de Senggigi à l’ouest, propices au farniente et à la baignade. Au sud de l’île, à l’est et à l’ouest de Kuta, la côte offre des spots privilégiés à la pratique du surf. Ces plages proches de Kuta sont réputées les plus belles de l’île voire de tout l’archipel des petites îles de la Sonde. Autres lieux incontournables, à quelques minutes du bord côtier de Lombok, les « Gili », terme signifiant « île » en sasak, la langue majoritairement parlée à Lombok, affleurent. L’archipel des Gili au nord ouest compte trois îlots, GiIi Trawagan, Gili Meno, et GilI Air. Cocotiers, sable blanc, eaux turquoises, récifs de coraux, fonds marins exceptionnels, absence de véhicules à moteur et déplacement uniquement à pied, vélo, ou charrette tirée par un cheval composent la recette suprême des vacances dépaysantes et reposantes aux antipodes des turpitudes de la vie moderne. Au sud ouest, l’archipel des Gili Nanggu, Gili Tangkong, Gili Sundak et Gili Kedis mérite lui aussi l’appellation d’archipel paradisiaque.

Occupant le tiers nord de l’île, le mont Rinjani, domine de ses 3726 mètres et  s’impose d’une présence qui contribue à faire de Lombok un endroit unique. Visible de toute l’île et au-delà, l’ascension jusqu’à son sommet demande trois jours de trek et  offre au  grimpeur aguerri un panorama d’une splendeur époustouflante avec vue plongeante sur la caldeira Segara Anak, son lac du même nom et le cône volcanique toujours actif, le Barujari. Le parc National du mont Rinjani, permet de splendides balades au milieu d’espèces animales et végétales protégées. Du nord au sud du mont, de magnifiques cascades  au sein de la forêt tropicale, certaines aux eaux  thérapeutiques reconnues, récompensent le promeneur d’une délicieuse baignade rafraîchissante. Les terres très fertiles des versants du mont Rinjani sont propices à de multiples cultures et rizières, champs de soja,  caféiers, cocotiers, tabac,  coton, bananiers, et de nombreuses épices s’étalent sur ses flancs.

Lombok est habitée à quatre vingt cinq pour cent par le peuple Sasak, peuple musulman discret pratiquant pour une partie un Islam imprégné d’éléments hindouistes, animistes et bouddhistes. Les Sasaks ont su conserver leurs coutumes ancestrales et maîtrisent de nombreux savoir-faire tels que le tissage, la poterie ou la construction de maisons de bambou et de paille de riz que l’on peut admirer de part et d’autre de l’île.

Île de contraste, éblouissante et discrète, Lombok étonne et subjugue et mérite qu’on la parcourt et découvre en toute discrétion.

A propos de l'auteur

Fondateur / Rédac' chef
Google+

En plus d’essayer de dominer le monde avec Conso-Mag, je suis rédacteur web pour quelques autres sites internet, spécialisés notamment dans les jeux vidéo et le cinéma. Ajoutez à cela une passion pour le football et les vidéos de chatons, et vous avez une vision plus ou moins globale de l’énergumène que je suis.