Impossible de ne pas avoir entendu parler de Zootopie. Le dernier film d’animation de Disney a en effet défrayé la chronique en dépassant le milliard de recettes depuis sa sortie, le 17 janvier dernier, faisant de lui le 26ème film le plus rentable de l’histoire du cinéma. Et pour cause, le film présente un univers novateur, hautement attachant et surtout intelligent. Afin de promouvoir la sortie en Blu-Ray 3D, Blu-Ray, DVD et Vidéo à la Demande du film, nous avons eu le plaisir de recevoir Byron Howard, le réalisateur de Zootopie.

1180w-600h_video-byron-howard-disney-start

Brian : Bonjour Byron, merci de prendre un peu de temps pour nous répondre en direct de Burbank, Californie. Nous sommes ici pour promouvoir la sortie en Blu-Ray/DVD de Zootopie, film d’animation que vous avez réalisé. J’ai tout de suite remarqué qu’une attention toute particulière avait été portée sur l’environnement du film. Les décors sont très bien réalisés, et les animaux sont détaillés, avec des fourrures impressionnantes. J’ai entendu dire que ce film avait quelque peu innové le domaine de l’animation, pouvez vous m’en dire plus ?

Byron : Bonjour, merci à vous de me recevoir. En effet, lors de la réalisation de ce film nous voulions être sûrs de ne pas faire qu’un dessin animé, nous souhaitions aussi faire en sorte que l’univers soit crédible. Et cette volonté s’est retrouvée dans toutes les phases de la production du film. Pour faire la ville de Zootopie en elle même, nous sommes allés dans le monde entier, à Tokyo, Pittsburgh, Barcelone, Londres, ainsi que dans d’autres villes afin des les regrouper, et de créer un lieu qui pourrait ressembler à une véritable ville.
Pour ce qui est de la fourrure, nous adorons les animaux. Moi même quand j’étais petit je voulais un renard. Afin de faire des animaux crédibles, nous avions tout de suite compris qu’il fallait s’approcher d’eux afin de comprendre ce qui les rendait si particuliers. Nous sommes donc allés au Kenya pour vivre au milieu d’animaux à l’état sauvage comme des lions. Nous avons pris des centaines de photographies et des dizaines d’heures de vidéos d’animaux pour nous assurer que les concepteurs allaient avoir les bonnes informations. La fourrure des animaux est vraiment incroyable dans Zootopie. Des fois nous avons jusqu’à des milliers à l’écran, et chacun d’eux possède une fourrure détaillée. C’est quelque choses que nous n’aurions pas pu faire il y a quelques années !

Brian :  Vous vouliez vraiment un renard quand vous étiez enfant ?

Byron : Oui, mais ce n’était pas vraiment un bon choix ! Pendant un an je n’ai pas arrêté d’harceler mon père avec ça après avoir vu le dessin animé Robin des Bois. Je voulais absolument avoir un renard. Du coup à chaque Noël je le demandais à mon père, mais il ne voulait pas. Il m’a emmené au zoo pour voir de vrais renards, et ceux qui étaient là étaient nerveux et agressifs. Du coup j’ai abandonné l’idée. J’ai deux chats maintenant, c’est un peu plus calme.

Brian : L’humour n’est pas du tout enfantin dans Zootopie, il est même plutôt destiné à un public mature et les sujets abordés sont relativement nouveaux dans le domaine du film d’animation. Pensez-vous qu’une révolution est en train de s’opérer dans la façon qu’à Disney de concevoir son univers ?

Byron : C’est une bonne question. Les choses ont beaucoup changées en 10 ans à Disney. Quand John Lasseter et Ed’ Catmull sont venus redynamiser le studio, nous avons encouragés les réalisateurs à donner une histoire différente à chaque fois, pour toujours donner une expérience unique aux spectateurs. Chaque film a son propre style. Zootopie est vraiment différent de Big Hero 6, de la Reine des Neiges, ou encore de Raiponce. J’aime beaucoup le fait que chacun de ces films aie une personnalité unique, et que le studio permette cela. L’idée est de toujours raconter raconter des histoires différentes et passionnantes, et surtout des histoires qui soient conscientes de la grande diversité culturelle que nous pouvons trouver autour du monde. Je pense notamment à Moana (ndlr. la version française se nomme Vaiana, la Légende du Bout du Monde) qui sera le prochain film à sortir chez Disney, courant 2016, et qui présente un monde magnifique à des lieues de Zootopie car s’orientant plus vers la comédie musicale. Le fait est que Zootopie et bientôt Moana trouvent leur audience, et c’est impressionnant. Cela nous donne une réelle leçon d’humilité, et nous pousse à faire encore plus, à aller encore plus loin à chaque nouveau film que nous réalisons. Disney est vraiment un bon endroit pour travailler, car nous misons beaucoup sur la coopération. Je suis très heureux de faire partie de cette aventure !

Brian : Bioterrorisme, racisme, préjugés : Zootopie est il une critique de la société ?

Byron : Justement tout le film est basé sur l’idée des préjugés. L’idée nous est venue lors du voyage au Kenya dont je vous parlais. Nous campions à 10 mètres d’un point d’eau où les animaux venaient boire. Et nous voyons des lions boire juste à côté de zèbres, alors qu’ils devraient les manger. Nous étions plutôt surpris ! Il s’agit de deux groupes d’animaux, les proies et les prédateurs, qui lorsqu’ils ont quelque chose en commun, et qu’ils en ont besoin, ils trouvent un moyen de coexister. Nous sommes donc revenus d’Afrique plus inspirés qu’en y allant, et nous avons commencé à trouver des idées de préjugés, et de peur des autres « groupes ». Nous nous demandions comment connecter tout cela avec Judy, et la faire évoluer dans l’histoire avec cette idée des préjugés pour qu’elle devienne une personne plus sage et plus profonde, et qu’en même temps le spectateur puisse s’y identifier. Nous aimons le fait que le film soit divertissant, mais aussi qu’il amène à une réelle discussion sur les préjugés, qui est une question délicate. Nous sommes vraiment contents que les spectateurs aient compris le vrai message de ce film et ce peu importe d’où ils se trouvent dans le monde.

maxresdefault-2

Brian : Avez-vous déjà eu des problèmes avec la lenteur de l’administration ? En tant qu’étudiant, je peux vous assurer que cette scène représente ma vie de tous les jours !

Byron : Si vous saviez ! Au début on a fait la scène avec Flash en pensant que c’était un problème purement américain, avec les longues files d’attente et les problèmes de bureaucratie. Puis après la sortie du film, on a fait le tour du monde pour présenter le film et on s’est rendus compte que le problème était finalement mondial. C’est peut-être pour ça que la scène a autant plu, tout le monde s’y reconnaissait !

Brian :  Merci beaucoup pour vos réponses Byron, on se donne rendez-vous le 17 juin pour la sortie de Zootopie en Blu-Ray ! 

Byron : Merci à vous !

Le film sortira le 17 juin en Blu-Ray, Blu-Ray 3D, DVD et VoD.

vis Blu Zootopie

A propos de l'auteur

Responsable "Cinéma"

Etudiant en droit, passionné par le cinéma et par la musique.