Après un premier épisode plus que moyen, les mecs de chez Tecmo Koei ont décidé de remettre le couvert avec la suite des aventures de Ken le Survivant. Mais si, vous savez, ce type que vous matiez étant gamin. La grosse baraque qui balançait des « Tu ne le sais pas encore, mais tu es déjà mort ! » et qui décapait la tête de plusieurs dizaines d’ennemis d’une seule baffe. Ah, voilà, je me disais aussi que vous deviez connaître !

Avec Fist of the North Star : Ken’s Rage 2, les développeurs ont vu les choses en grand. L’intégralité des 27 volumes du manga est ainsi traitée, ce qui constitue en soi un très grand exploit et un gage de contenu suffisant. Le mode Légende du titre reprend donc ainsi cette trame scénaristique, vue du point de vue de Kenshiro, mais également de celui de ses amis Rei ou Toki, parmi d’autres. Le mode Rêve ajoute pour sa part sa dose de contenu à ce mélange déjà dantesque en nous présentant l’histoire des personnages avant le manga, certaines étant carrément inédites et nous permettant d’en découvrir plus sur des personnages emblématiques de la saga. A noter au passage la très, très bonne surprise puisqu’il est possible de s’essayer à tout cela en solo bien sûr, mais également en coop, en ligne ou en local (et Dieu sait que ça devient rare de pouvoir jouer avec ses potes dans le même canapé).

Le jeu dispose également d’un système d’évolution bien foutu, avec des compétences qui s’améliorent au fur et à mesure qu’on les utilise, quelques points à attribuer ici ou là en récupérant au préalable des parchemins disséminés à droite, à gauche du monde. Sympathique, sans être trop profond – certains regretteront d’ailleurs le premier opus à ce niveau. Malheureusement, malgré des qualités indéniables en termes de contenu, le jeu pèche énormément au niveau de sa réalisation. Au niveau du gameplay tout d’abord, on s’aperçoit bien vite que la lassitude s’installe dès les premiers combats. Bien sûr, dégommer des ennemis par paquets de 40 reste sympathique dans les premiers instants, mais le manque de profondeur du tout se fait bien trop rapidement ressentir.

Techniquement, le titre est également à des années lumière de ce que nous sommes en droit d’attendre d’un jeu vidéo à l’aube de 2013, alors que cette génération de consoles est censé avoir atteint sa maturité à l’approche de l’arrivée de leurs successeurs. Les modèles 3D sont laids, manquent de finesse et les décors sont tous incroyablement vides. Les animations ne sont pas là pour rattraper le tout, malheureusement. C’est fort dommage, d’autant que la présence d’un aliasing assez conséquent vient encore empirer la chose..

Malheureusement, Fist of the North Star : Ken’s Rage 2 ne parvient pas à nous convaincre, malgré des promesses qui ont été tenues en termes de contenu. Celui-ci est en effet absolument dantesque et assurera aux fans de Ken des heures et des heures de jeu. Encore faut-il tenir le coup et parvenir à s’intéresser au titre durant tout ce temps, ce qui exige de passer outre les très, très grosses lacunes en termes de jouabilité et de technique. Tecmo Koei aurait clairement pu nous proposer mieux que cela, et c’est fort regrettable. 

A propos de l'auteur

Fondateur / Rédac' chef
Google+

En plus d’essayer de dominer le monde avec Conso-Mag, je suis rédacteur web pour quelques autres sites internet, spécialisés notamment dans les jeux vidéo et le cinéma. Ajoutez à cela une passion pour le football et les vidéos de chatons, et vous avez une vision plus ou moins globale de l’énergumène que je suis.