Une très belle réussite que ce roman, intitulé Plonger, écrit par Christophe Ono-Dit-Biot. Je lève tout de suite le voile sur la question qui vous brûle les lèvres : d’où sort ce nom ? Et bien, c’est simple, il est normand (ne m’en demandez pas plus, c’est tout ce que j’ai trouvé). Avant d’être écrivain, l’auteur de ce livre est journaliste. Il est notamment directeur adjoint de la rédaction du Point où il est responsable des pages culture, et a fait quelques apparitions à la Matinale de Canal+ et sur France Inter. Malgré cet agenda plutôt chargé, il a trouvé le temps de nous pondre un cinquième roman, après les récompensés Génération spontanée en 2004 ou encore Birmane en 2007.

Venons-en au roman proprement dit. César, le héros, y perd sa femme de manière encore inexpliquée alors que celle-ci est en voyage au Maghreb. Il se retrouve seul avec son fils, Hector, encore très jeune enfant et à qui il doit la vérité. La vérité sur cette femme, Paz, sa mère : il lui raconte alors comment il l’a rencontrée, comment il l’a aimée, qui elle était vraiment. Le récit est donc entièrement à la première personne et adressé à Hector, le fils, comme s’il s’agissait d’une lettre.

Paz était artiste et photographe, elle était indépendante, libre, impénétrable et mystérieuse. Une envie constante de voyager et de découvrir l’a amenée à vivre la plupart du temps loin de l’Europe et de son bien-aimé. Le narrateur profite de ce moment d’intimité avec son fils pour se remémorer cette histoire d’amour et replonger dans son passé.

Le tout contenu dans un récit entraînant, écrit par une plume dynamique. Pas d’introduction cotonneuse au début de l’histoire, on entre tout de suite dans le vif du sujet. Christophe Ono-Dit-Biot réussit ainsi à nous tenir en haleine tout au long du livre. Bref, Plonger est tout ce qu’on aime chez Conso-Mag, à savoir un roman mouvementé, surprenant et émouvant.

Pour d’autres avis éclairés sur ce livre, rendez-vous sur EntreeLivre.com.

A propos de l'auteur

Rédacteur

Journaliste passionné. Fou de politique et de sport. De lecture et d'écriture. Je participe au projet Conso-Mag depuis sa création il y a plus de deux ans. Projet qui consiste notamment en une domination plus ou moins globale du monde actuel.

  • marina

    Attention aux accords! Ligne 14:  » comment il l’a rencontréE, comment il l’a aiméE ».

  • @marina : Il me semble que les accords sont bons. Quand le COD est placé avant le verbe, le participe s’accorde avec celui-ci. En l’occurence, le « L apostrophe » est ici la mère, donc féminin, donc « -ée » comme accord. ;)

    • marina

      Oui Jonathan, on a visiblement tenu compte de ma remarque. Hier le « -éE » n’y était pas! C’est pour cela que je l’ai mis en majuscule.