Le numéro trois mondial du smartphone se rêve depuis maintenant de nombreuses années en première position. D’année en année en effet, Huawei semble progressivement grignoter des parts de marché au géant américain Apple et au chef de file international Samsung.

Quels sont les points forts et les atouts de l’enseigne chinoise ? Comment se positionne-t-elle actuellement sur le marché ? Voici quelques éléments de réponse.

Petite histoire du troisième fabricant de smartphones mondial

C’est en 1987 que Huawei voit le jour, à Shenzhen, près de Hong Kong. Son tout premier produit est un commutateur pour les entreprises, et son premier contrat à l’étranger est signé dix ans plus tard, en 1994.

La marque atteint la position de deuxième fournisseur mondial en réseaux de télécommunications dans le courant de l’année 2010, juste derrière Ericsson. Elle doit ce succès à sa réussite sur les marchés des pays émergents et dans les pays occidentaux.

Elle se lance dans la conception et la fabrication d’outils indispensables au monde de l’entreprise face à l’explosion des données numériques de par le monde à partir de 2011. Le cloud, la téléprésence, les solutions de sécurité informatiques et les datacenters font dès lors partie de son domaine d’activité.

C’est en 2013 que la marque Honor est créée par le groupe Huawei. Cette filiale est destinée à vendre des smartphones pour le grand public. En 2016, son chiffre d’affaires s’élevait à 72 milliards d’euros.

Positionnement d’Huawei sur le marché

Aujourd’hui, le groupe se positionne comme le numéro 1 chinois du marché, et occupe la troisième place mondiale. La conférence donnée par Huawei au cours du Mobile World Congress (MWC) de ce début d’année 2017 était l’une des plus attendues. Les dirigeants du groupe ont d’ailleurs peiné à faire face à une influence imprévue au moment de l’annonce du lancement du nouveau P10.

Il faut dire que les signes sont plutôt au vert : alors qu’Apple et Samsung ont enregistré l’année dernière des chiffres déclinants, le chiffre d’affaires de l’entreprise chinoise a bondi de près de 27%. En Chine, elle occupe 20% des parts du marché des smartphones, devant 18% d’Oppo et les 14% de Vivo.

C’est bien simple, les ventes de la marque sont passées de 75 millions en 2014 à 140 millions en 2016. Une croisse exceptionnelle qui ne cesse de prendre de l’ampleur chaque année.  L’objectif affiché est très clair : proposer des appareils mobiles haut de gamme au meilleur prix. Pour y parvenir, l’équivalent de 10% des bénéfices réalisés par les ventes de smartphone sont investis dans la R&D.

Une nouvelle aventure avec des PC haut de gamme

Profitant de cette expansion, le groupe chinois a décidé de lancer une gamme de PC haut de gamme. C’est là un indice révélateur de toute la stratégie marketing mise en place par Huawei : se positionner sur la qualité. Trois modèles sont ainsi annoncés pour juin 2017 :

  • Matebook D : compris entre 799 et 899€, cet ordinateur présentera des dimensions un peu plus étoffées qu’un Macbook avec un écran de 15,6 pouces.
  • Matebook X : ultra fin, il inclura un système de déverrouillage digital et une dalle de 13 pouces. Prix compris entre 1 399 et 1 699€.
  • Matebook E : ce modèle hybride coûtera entre 999 et 1 299€. Un produit conçu pour s’aligner sur la tendance à la hausse des ventes d’ordinateurs hybrides.

Le marché des ordinateurs étant sur le déclin, se lancer dans une telle aventure peut donc de prime abord paraître peu avisé. Néanmoins, la marque chinoise fait ici le choix de se positionner sur le haut de gamme. Une décision judicieuse puisque les appareils de haute qualité représentent au moins la moitié des ventes du marché.

Cela témoigne par ailleurs des ambitions du numéro 1 chinois, qui compte bien ne pas s’arrêter à son rêve d’occuper la première place mondiale de vente d’appareils mobiles, devant le duopole Apple-Samsung.

Qu’en est-il du nouveau modèle de smartphone ?

C’est donc au cours du MWC que Huawei a fait l’annonce de son prochain nouveau modèle, le P10. Sans être très original, ce smartphone a le mérite d’arborer un design ergonomique et agréable à l’œil. Son logiciel d’appareil photo a été optimisé par rapport au P9, l’expérience audio est tout à fait correcte et l’interface rapide à prendre en main.

Un peu plus puissant que son prédécesseur, il conviendra sans aucun doute à tous les utilisateurs, puisqu’il permet sans réel souci de réaliser toutes les tâches quotidiennes que l’on attend d’un appareil mobile. Pour plus d’informations, vous pouvez visiter ce lien.

Il semble donc que l’enseigne chinoise ait misé sur la fiabilité pour sortir son nouveau modèle haut de gamme. Sans réelle surprise, mais sans la moindre déception, ses ventes ont toutes les chances de connaître un certain succès et de permettre au fabricant de continuer à progresser dans les parts de marché.

A propos de l'auteur

Fondateur / Rédac' chef
Google+

En plus d’essayer de dominer le monde avec Conso-Mag, je suis rédacteur web pour quelques autres sites internet, spécialisés notamment dans les jeux vidéo et le cinéma. Ajoutez à cela une passion pour le football et les vidéos de chatons, et vous avez une vision plus ou moins globale de l’énergumène que je suis.