Aujourd’hui sort sur grand écran « Everything, Everything », l’adaptation cinématographique du livre de Nicola Yoon, que vous pourrez trouver aux éditions Bayard (362 pages). Réédité, la couverture fait apparaître les acteurs du film. Les protagonistes, Madeline et Olivier sont incarnés respectivement par Amandla Stenberg, une jeune actrice américaine, et Nick Robinson, déjà vu à l’écran dans la 5ème vague et Jurassic World. Impossible pour moi d’aller voir le film avant de l’avoir lu. Je vous en parle ici !

Littérature young adult, « Everything, Everything » traite d’une maladie rare appelée DICS ou plus communément « la maladie de l’enfant bulle ».

Madeline (Maddy) vient tout juste d’avoir 18 ans et n’est jamais sortie de chez elle. Cloisonnée dans une environnement stérile, elle est allergique au monde. Cependant, cette vie où tous les jours se ressemblent permet à Maddy de trouver le bon équilibre dans la gestion de sa maladie. Vous me direz, après tout elle ne connaît que ce style de vie. Aucune relation extérieure, hormis avec son infirmière Carla, quelques professeurs sans compter le monde virtuel d’internet. Pour compléter le tableau d’une vie déjà déjà bien triste, elle vit seule avec sa mère, ayant perdu son père et son frère dans un accident de voiture. On aurait pu la croire promise à une destinée difficile cependant, la perte de ses proches ne la touche guère et pour cause, elle était trop petite lors de leur décès. Mais l’arrivée de nouveaux voisins et particulièrement de leur fils, Olivier (Olly), va venir perturber la tranquillité de Maddy. C’est en communiquant à travers la fenêtre et grâce à internet qu’ils vont pouvoir rentrer en contact. Seulement, le téléphone et l’ordinateur ne suffisent pas à Maddy. Cette jeune fille rêve de contact, de vivre. Dans la vie, on ne peut malheureusement pas tout prévoir et encore moins de tomber amoureuse.

La vie est précieuse, mais vaut-elle la peine d’être vécue si on ne peut pas la vivre pleinement ?

L’auteure a un style qui m’a permis de rentrer d’emblée dans l’histoire et d’en faire une lecture addictive. Je n’ai pas cherché à connaître le déroulement de cette relation amoureuse, j’étais plus dans la curiosité de voir comment le malade allait s’adapter avec ses sentiments. Une vie difficile, sans perspective d’avenir, qui pousse malgré tout Maddy à prendre des risques pour découvrir le monde et l’amour. Après tout, aimer c’est vivre !

J’ai trouvé dans un premier temps que la lecture était charmante mais le dénouement m’a scotché. Une vraie claque ! Une lecture qui saura vous surprendre à coup sûr !

Acheter « Everything, Everything » : 8,63 €

Everything, Everything, de Nicola Yoon
Vivre confiné, c’est étouffant mais quand la routine est installée à cause de la maladie de DICS, on s’y fait. Cependant, seriez-vous prêt à prendre tous les risques pour découvrir le monde ?
9Note Finale
Note des lecteurs: (1 Vote)
8.2

A propos de l'auteur

  • Sandra Kaminski Delille

    Très bonne chronique ! Un thème dur et original… Je lierai un jour :)

    • Christ

      Je sors du cinéma à l instant et je t avoue que je recommande le livre au film. L adaptation cinématographique manque de ressentis, pas assez d émotions, de feeling entre les personnages