Autrefois cantonné à un marché de niche, la saga Fire Emblem est énormément mise en avant par Nintendo depuis un moment. Fire Emblem Echoes débarque ainsi peu de temps après les opus Fates et Awakening parus il y a un an environ. Au programme : un remake de Fire Emblem Gaiden, sorti en 1992 sur Famicom. Que vaut cette version remise à niveau ? Test complet. 

Retour vers le futur

25 ans. C’est le temps qui s’est écoulé depuis la sortie de Fire Emblem Gaiden et celle de ce remake, destiné à la 3DS. Longtemps considéré comme un épisode bâtard, il a acquis une certaine renommée à titre « posthume », plusieurs années après. En ce sens, ce n’est pas très étonnant de voir Nintendo nous proposer une réédition de cette excellente aventure.

Fire Emblem Echoes : Shadows of Valentia (ces titres à rallonge sont quand même assez fatigants, on ne va pas se mentir !) propose une première particularité par rapport aux épisodes récents : il nous fait suivre deux aventures parallèles. D’un côté, on retrouve Alm, tacticien engagé dans la Résistance et en croisade contre l’Empire. De l’autre, la douce Celica, une jeune princesse qui va tout faire pour sauver son royaume. On n’entrera pas ici dans les détails du scénario pour laisser le plaisir de le découvrir au fil de l’aventure. Toutefois, sachez que Intelligent System propose des cinématiques extrêmement bien fichues, doublées en anglais (avec sous-titres français), qui apportent une vraie consistance au jeu. On n’enchaîne pas les phases de combat bêtement, il y a un vrai liant intéressant.

Fire Emblem Expendables

Ce « nouvel » épisode diffère des opus récents, car il ne propose pas uniquement des phases tactiques, mais également des passages typés RPG plus classiques. Quêtes annexes à débloquer, personnages à recruter, donjons à explorer à la troisième personne : autant de phases qui viennent varier les plaisirs et apporter une diversité bienvenue au soft. A côté de cela, on retrouve bien évidemment les célèbres phases de combats tactiques qui ont fait la renommée de la série. Toutefois, ceux qui sont habitués aux épisodes récents pourraient être déstabilisés : à l’époque du jeu original, le système triangulaire d’avantages d’armes n’existait pas. On se retrouve ainsi avec des affrontements beaucoup moins stratégiques, beaucoup plus « fonce dans le tas ». Bien évidemment, certains éléments sont toujours à prendre en compte : terrain, type d’unités (avec des archers beaucoup trop cheatés et très énervants), etc. Quoi qu’il en soit, on prend toujours énormément de plaisir dans ces batailles, et c’est l’essentiel.

D’un point de vue technique, Fire Emblem Echoes : Shadows of Valentia (à tes souhaits) est très bien remis au goût du jour. Graphiquement, le titre pioche du côté des épisodes Fates et Awakening pour un très beau rendu. Côté son, on retrouve les thèmes originaux de Yuka Tsujiyoko, retravaillés pour l’occasion. On note d’ailleurs avec plaisir que la compositrice a elle-même bossé sur ses thèmes, puisqu’elle fait toujours partie de la grande famille Intelligent System.

En bref, si cet épisode est différent des derniers que l’on a pu découvrir, il n’en reste pas moins très bon !

En petit bonus, on vous propose de découvrir le petit unboxing de l’édition collector du jeu. C’est le bon Sam qui le réalise pour nos amis de Serialdealer. On en profite pour vous encourager une fois encore à visiter le site pour trouver pas mal de bons plans, et à liker la chaîne Youtube pour découvrir toujours plus de déballages en avant-première.

A propos de l'auteur

Fondateur / Rédac' chef
Google+

En plus d'essayer de dominer le monde avec Conso-Mag, je suis rédacteur web pour quelques autres sites internet, spécialisés notamment dans les jeux vidéo et le cinéma. Ajoutez à cela une passion pour le football et les vidéos de chatons, et vous avez une vision plus ou moins globale de l'énergumène que je suis.