Bijou du patrimoine français, le canal du midi est l’une des plus grandes prouesses architecturales de France. Construit dans les années 1660, celui-ci servait aux bateaux de passer de l’océan Atlantique à la mer Méditerranée sans passer par le détroit du Bosphor. Le but était de développer le commerce du blé en créant un raccourci. Mais également d’éviter de se faire piller par les pirates en contournant l’Espagne. Après plusieurs pensées sur ce sujet, c’est finalement Riquet qui se lance à l’assaut de ce projet complètement fou. Alors simple collecteur d’impôts, les experts se demandent encore aujourd’hui comment il a pu terminer ce projet impossible à réaliser pour l’époque. Mais, il ne savait pas que c’était impossible, alors il l’a fait !

Aujourd’hui le canal est destiné au tourisme. Nous avons eu l’occasion d’y passer une petite croisière le temps d’une semaine grâce aux Canalous qui proposent de nombreuses offres de croisière en France et en Europe. On vous en parle maintenant.

Jour 1 : Arrivée à Carcassonne.

Nous avions réservé un bateau « prestige » Tarpon 37 duo au départ du port de Carcassonne sur le site des Canalous. L’heure d’arrivée est de 16 heures pour récupérer le bateau. Nous arrivons vers 15 heures et le bateau est déjà prêt à partir. Bonne nouvelle ! Après la découverte du bateau, un marin chevronné commence notre formation afin de nous délivrer un permis provisoire. Le stress est à son comble mais nous prenons tant bien que mal les manettes de l’engin. Après une petite vingtaine de minutes de formation (seulement) il est temps pour nous de partir à l’aventure sur ce fameux canal. Nous prenons donc la direction de Castelnaudary. Problème, après 100 mètres de navigation arrive la première écluse ! Nous la passons tant bien que mal. N’ayant pas eu de formation pratique (seulement théorique) pour passer les écluses, nous devons bien avouer que la première écluse était quand même bien galère ! Mais nous parvenons à quitter la ville.

Bref, l’heure avançant, nous décidons de nous amarrer à la sortie de la ville dans la nature. A cet effet, un marteau et deux piquets sont à votre disposition dans le bateau afin de vous amarer ou vous le voulez. Un véritable plaisir ! Nous voilà au calme dans la nature avec une vue sur les vignes d’Occitanie. Un véritable régal. L’occasion pour nous de faire un premier inventaire des équipements du bateau. Nous découvrons, un lave-vaisselle, une télévision, une radio, un four une plaque et même une hotte. Plutôt complet donc. La pièce à vivre ainsi que les deux chambres sont étonnament grandes. C’est moins vrai pour les deux salles d’eau (une pour chaque chambre). Le linge de lit, de toilette, est fourni, ainsi que la vaisselle et les ustensiles de cuisine. En bref, vous n’aurez rien à apporter de plus que vos vêtements.

Jour 2 : A la découverte du port de Bram

Il faut savoir que les bateaux disposent d’une autonomie en eau et éléctricité limitée. Un réservoir de 600 litres pour l’eau (douche, WC, lave vaisselle etc.) autant dire pas grand chose ! Puis des batteries alimentent le bateau en éléctricité (environ 48 heures d’autonomie si vous faites attention). Afin de recharger ces consommables, vous pouvez vous amarer dans des ports qui proposent eau et éléctricité. Sur notre parcours (Carcassonne – Castelnaudary) un port est dessiné sur le guide fluvial à mi-chemin entre les deux villes. Surprise, lorsque nous arrivons à Bram, on nous annonce que le port vient de déposer le bilan et qu’il est donc impossible de faire le plein du bateau ! Aie ! De plus, le frigo ne fonctionne plus depuis notre départ de Carcassonne un gros point noir qui sera réglé par l’intervention d’un technicien le lendemain.

Nous nous amarons à la sortie de l’écluse de Bram afin d’y passer la nuit, dans la nature, après avoir sympatisé avec un employé de la VNF qui s’occupe de la gestion des écluses (Dédicace Benjam). Une superbe journée, même si nous nous inquietons un peu de ne pas avoir pu recharger en eau et en éléctricité.

Jour 3 : Direction le grand bassin de Castelnaudary

Pour ça, nous avons passé l’écluse Saint-Roch. Cette quadruple écluse est tout simplement impressionnante. Nous la franchissons avec dans le coin de la tête la question de savoir comment pouvait-on construire un tel édifice en 1660 ! Nous voilà aux portes du grand bassin après un dénivelé de 10 mètres. La vue sur Castelnaudary est à couper le souffle ! Nous descendons la vitesse du bateau au minimum afin de profiter au maximum du spectacle. Puis nous finissons par trouver un emplacement au port de Castelnaudary, ouf enfin de l’eau ! Une dame nous aide à nous amarer au port et nous invite à la suivre afin de régler les détails de notre nuit dans la ville. 18.40€ voilà le prix d’une nuit à Castelnaudary avec 4 douches dans les sanitaires de la ville. Surprise, nous devons payer chaque emplacement pour l’eau et l’éléctricité !

Beau comme des sous neufs après une bonne douche dans des sanitaires absolument impeccables de propreté, nous décidons d’aller boire un verre bien frais dans la petite cave du port. Après avoir discuté avec des locaux, ceux-ci nous indiquent que le restaurant la Cybele directement sur le port fait un excellent cassoulet. Ni une, ni deux nous réservons une table et passons une excellente soirée dans ce restaurant. A conseiller !

Jour 4 : Journée off

C’est avec les batteries pleines que nous reprenons la route du canal après avoir fait les courses au centre de Castelnaudary. Pas d’objectif précis en ce jour, juste un peu de repos sur le bateau. Nous partons donc après la ville afin de passer une écluse automatique. La curiosité nous fait découvrir un des plus beaux tronçons du canal selon nous. Deux rangées de platanes de pare et d’autre du canal qui forment un dôme au dessus de l’eau. Absolument superbe ! La beauté des lieux nous poussent à amarer le bateau ici après seulement 1 heure de navigation. Nous en profitons pour bronzer, dormir, et pêcher. Encore une magnifique journée. Quel plaisir de manger le soir au coucher de soleil sur la terrasse aménagée. D’excellents souvenirs, vraiment !

Jour 5 : retour, destination Bram

Nous voila déjà sur le chemin du retour afin de rejoindre Carcassonne. Mais avant ça, nous profitons encore des quelques heures de navigation qu’il nous reste. Il faut bien avouer qu’on se régale à piloter l’engin que l’on maitrise parfaitement bien maintenant. Demi-tour, écluses, amarrage n’ont plus de secret pour nous. On s’arrête le temps du déjeuner sous les branches d’un platane pour prendre un peu d’ombre. 37 degrès ce jour là ! Nous profitons de la plancha afin de se faire des steacks ! La plancha est très appréciable. On ne se verrait pas faire à manger à l’intérieur par 37 degrés.

Jour 6 : Carcassonne et puis s’en vont !

Hé voila, toute les bonnes choses ont une fin ! Nous ammarrons à Carcassonne dans la matinée pour aller visiter la cité. Absolument superbe, à ne pas louper si vous décidez de faire la même croisière que nous. Un tour en vélo, un diner et puis c’est la fin des vacances ! D’ailleurs, nous vous conseillons vivement le restaurant Le créneau directement en face du château. A noter que comme nous voulions quitter le samedi matin très tôt, les Canalous ont accepté de faire l’inventaire le vendredi soir. Très pratique et sympa de leur part.

Pour conclure

Pour conclure, nous avons passé d’excellentes vacances. Un bol d’air et de nature pour les gens qui, comme nous, la respecte énormément. L’originalité de cette semaine de croisière fait que vous avez énormément de choses à raconter au retour. Un véritable régal ! Toutefois, il faut avoir à l’esprit que ce ne sont pas des vacances d’excès. Il faut se restreindre en eau et en éléctricité. Le prix engagé est important et il faut garder dans un coin de la tête que le luxe et le confort ne seront pas forcément au rendez-vous.

Le meilleur conseil que nous pouvons donner aux gens qui se lanceront dans cette aventure, c’est de vivre au rythme du canal. Rien ne sert de faire des plans sur la comète avant votre départ, faites juste ce que vous avez envie à l’instant T.

 

Les Canalous : croisière sur le canal du midi
les + :
  • La beauté
  • l'accueil
  • L'originalité
90%Note Finale
Note des lecteurs: (3 Votes)
97%

A propos de l'auteur

Co-fondateur