Le gestionnaire des médias sociaux est la personne qui s’occupe des canaux sociaux des entreprises (ou des indépendants) qui ont besoin de soutien pour accroître leur présence en ligne.

Maintenant que 80 % des acheteurs B2B s’attendent à vivre la même expérience d’achat que leurs homologues B2C, les spécialistes du marketing B2B s’inspirent de plus en plus de leurs homologues B2C. Un changement significatif dans l’espace canadien. Selon un rapport de 2017, les spécialistes du marketing B2B au Canada utilisent désormais des outils qui appartiennent traditionnellement aux équipes B2C afin de les aider à mieux comprendre leur public cible et à améliorer leurs programmes de marketing. Les plateformes de gestion des médias sociaux se classent parmi les principales catégories de dépenses technologiques B2B pour les spécialistes du marketing axés sur le Canada, la génération de prospects étant l’objectif principal de leur investissement marketing.

Cela se manifeste, par exemple, par l’adoption croissante par les spécialistes du marketing B2B de plateformes B2C telles que Facebook comme canal social privilégié.

Voici, alors, les cinq plus grandes tendances des médias sociaux au Canada et l’impact potentiel de chacune d’entre elles sur la génération de prospects.

Les pages populaires sur les réseaux sociaux

Près des deux tiers des utilisateurs de médias sociaux interrogés dans le cadre d’une enquête disent suivre des pages d’entreprises, de marques ou de produits. Les utilisateurs canadiens de médias sociaux ont tendance à fréquenter les pages ou sites des gamers en ligne – notamment des joueurs des machines à sous en ligne en streaming – des politiciens, des célébrités, des leaders des organisations humanitaires, des influencers outre que les marques et les produits d’une firme.

Avec près de deux tiers des utilisateurs de médias sociaux qui suivent une entreprise ou une marque, il existe un énorme potentiel pour créer et cultiver une communauté autour de votre entreprise ou de votre produit parmi les publics canadiens.

Une province, différentes cibles

L’enquête ventile également l’utilisation des médias sociaux par province. Les deux principaux réseaux sociaux dans les provinces canadiennes sont Facebook et LinkedIn, mais les résultats montrent également des différences marquées dans l’utilisation des autres grandes plateformes de médias sociaux.

À mesure que les plateformes de médias sociaux ont gagné en popularité, le marché s’est progressivement fragmenté. L’époque où Facebook, YouTube et Twitter étaient les seules options pour les utilisateurs canadiens est révolue. Si Facebook reste la plateforme la plus populaire à l’échelle mondiale, des réseaux plus récents comme LinkedIn, Instagram, Snapchat et Pinterest ont gagné beaucoup de terrain, chaque communauté respective ayant connu une croissance de 4 % à 26 % l’année dernière. Cela a permis aux plates-formes d’établir leurs propres normes communautaires et de créer leurs propres coins du marché – un point important pour les spécialistes du marketing qui cherchent à tirer parti de tout ce trafic. Les organisations ont maintenant plus d’options pour atteindre leur public d’une manière qui semble naturelle à leurs utilisateurs cibles ; qu’il s’agisse de publier des articles de blog hautement spécialisés sur LinkedIn ou de publier des tutoriels cosmétiques quotidiens avec les Stories Instagram.

Si votre stratégie de publicité sur les médias sociaux repose sur un ciblage géographique, savoir comment chaque province canadienne utilise les principaux réseaux sociaux est la première étape pour affiner vos tactiques de ciblage et votre allocation budgétaire.

Coûts et avantages des investissements sur les réseaux sociaux

Alors, combien les entreprises doivent-elles investir dans la stratégie et l’exécution des médias sociaux ? Les dépenses publicitaires liées aux médias sociaux ont certainement augmenté. Grâce aux outils de ciblage très sophistiqués désormais disponibles sur pratiquement toutes les plateformes de médias sociaux, il n’y a plus de limites à la personnalisation, à l’exécution et à la mesure de stratégies de marketing numérique efficaces.

Tout ceci semble être une aubaine pour toute organisation, alors pourquoi tout le monde n’est-il pas à bord ? Les statistiques montrent que si 47 % des propriétaires d’entreprises canadiennes reconnaissent la valeur des médias sociaux, seulement 39 % d’entre eux ont une présence en ligne (y compris un site Web) et seulement 24 % s’engagent quotidiennement sur une plateforme de médias sociaux. Pourquoi ce décalage ? Il n’y a pas assez de données pour étayer une conclusion unique, mais les objections courantes que nous rencontrons en matière de marketing numérique sont liées au manque de temps ou à une simple appréhension : qui s’intéressera à mon entreprise sur les médias sociaux ? Que pourrais-je dire pour inciter les gens à me suivre ? Comment vais-je trouver mon public, et comment vont-ils me trouver ?

Médias sociaux : un investissement pour les Canadiens ?

Alors que 47 % des entreprises canadiennes reconnaissent que les médias sociaux contribuent aux résultats du marketing numérique, seules 39 % d’entre elles ont une présence en ligne. Cette disparité s’explique en partie par le manque de savoir-faire et de ressources disponibles pour les initiatives liées aux médias sociaux.

Pourtant, les spécialistes du marketing canadiens augmentent leurs investissements dans les médias sociaux afin de tirer davantage de valeur de ce canal. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.