Il y a un an et demi, notre courageux rédacteur Maxpring s’offrait un city (bad) trip en Europe de l’Est pour vous parler de l’excellent Resident Evil Village. C’est désormais une version Gold de cette très belle itération qui est disponible. Et ça repart en soirée mousse frousse !

Pour parler du core game de Resident Evil Village, nous vous encourageons donc à aller lire le test qui lui est consacré (ici). Maxpring a en effet tout dit (et très bien dit) le concernant et nous n’allons pas pas vous faire l’affront d’une bête redite. De notre côté, nous allons plutôt nous concentrer sur tous les ajouts que cette Gold Edition apporte au jeu de base.

Déjà, et cela ne manquera pas de plaire aux grands nostalgiques de l’ère pré Resident Evil VII, un mode troisième personne est désormais disponible. Il vous permettra de (re)vivre l’histoire de ce Village comme au bon vieux temps, en voyant Ethan (souffrir) à l’écran. Bon, on comprend l’intérêt et sincèrement, cet ajout est une bonne chose mais pour nous, le jeu a été calibré à la base pour une vue à la première personne et cela se ressent un peu quand on bascule en mode « old school ». Il faut comprendre par là qu’avec un champ plus ouvert (nécessaire pour y faire entrer le corps d’Ethan), le jeu perd en effet de surprise. Et dans quelques endroits exigus, le corps de notre héros nous bloquera parfois un peu la vue. Mais que cela vous rassure (ou pas d’ailleurs), l’ambiance horrifique ne s’en ressent quasiment pas. Tant pis pour vos pantalons.

Autre nouveauté, l’ajout de trois personnages pour le mode Mercenaires (aka le mode Horde) dont Chris Redfield et la très charmante Lady Dimitrescu ! Ne le cachez pas, vous rêviez de l’incarner. Nous oui en tout cas.

A côté de ça, on retrouve logiquement dans cette édition Gold tous les ajouts que contenait le Trauma Pack, c’est-à-dire une nouvelle arme, un filtre « found footage », des illustrations bonus et plein d’autres petites choses (dispensables mais toujours agréables).

Enfin, le dernier apport (et le plus conséquent) de l’édition Gold est un DLC intitulé « Les Ombres de Rose ». On y retrouve une Rose qui a bien grandi depuis les événements de Resident Evil Village (16 ans tout de même) et qui va s’offrir un petit voyage dans la conscience du Mutamycète. Le but : se débrasser de ses pouvoirs (dont elle va pourtant avoir sacrément besoin). En incarnant désormais Rose (et en vue à la troisième personne, s’il-vous plaît), vous retournerez explorer quelques lieux iconiques du jeu original. Là, vous retrouverez tous les ingrédients qui ont fait le succès du Resident Evil Village – et de tous les autres titres de la saga – à savoir une ambiance poisseuse, une atmosphère horrifique oppressante et un bestiaire original. On ne vous en dit pas plus mais on ne s’est toujours pas remis de notre partie de 1-2-3 soleil…

Bref, cette Gold Edition est une excellente occasion de se (re)plonger dans l’univers angoissant du Village et d’offrir à votre petit cœur une séance de rythmique anormalement élevée !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.